Coin lecteur

Ce poème est composé par Thérèse Duhamel dans le livre « J’ai tant de confidences » paru en 2011.

AVRIL

En avril, ne te découvre pas d’un fil
Les fleurs nous découvrent leurs pistils,
Toute cette neige devient tellement inutile,
C’est le temps des jeux infantiles.
Les fleurs nous révèlent leurs pistils,
Les arbres retrouvent leur sex-appeal,
C’est le temps des jeux infantiles,
Prenons le temps de rêver loin de la ville.

Les arbres retrouvent leur sex-appeal,
La nature se réjouit d’entendre ses volatiles,
Prenons le temps de rêver loin de la ville,
La neige disparaît peu à peu, ainsi soit-il.

La nature se réjouit d’entendre ses volatiles,
Les parfums envahissent notre vie tranquille,
La neige disparaît peu à peu, ainsi soit-il
C’est un bonheur bien fragile.

La nature se réjouit d’entendre ses volatiles,
En avril, ne te découvre pas d’un fil,
La neige disparaît peu à peu, ainsi soit-il
Toute cette neige tellement inutile.